ETP pour patients atteints de pathologies cardiovasculaires

Le but de l'éducation thérapeutique du patient atteint d'une pathologie cardio-vasculaire est de:

  • lui permettre une meilleure prise en charge de sa pathologie au quotidien,
  • lui apprendre à reconnaitre ses signes d'alerte,
  • connaitre les effets de ses traitements,
  • et réduire le risque de complications aiguës ou chroniques.
Screen shot 09 15 15 at 02 26 pm

Le programme:

Il comprend tout d'abord une séance individuelle avec l'infirmier coordonnateur, le "diagnostic éducatif", où sont évoqués le diagnostic médical, l'existence éventuelle de complications, les représentations de la maladie, ainsi que les difficultés et freins pour une bonne prise en charge. Ceci permet de fixer des objectifs pour chaque patient.

Suivent ensuite 4 séances de groupe (6 à 8 personnes en général). Comme pour le diabète, il s'agit d'un échange entre les participants, malades, aidants, encadrés par un animateur. Les échanges entre un patient et quelqu'un qui partage son vécu ont souvent plus d'impact que le seul avis d'un professionnel de santé. Pour animer ces séances, nous utilisons le programme et les outils mis au point par la MSA (mutualité sociale agricole) et l'INPES (institut national de prévention et d'éducation pour la santé).

  • La première séance, animée par l'infirmier, a pour but dans un premier temps d'échanger sur le vécu de la maladie de chaque personne, puis d'apprendre à connaitre les différents facteurs de risques qui peuvent être à l'origine de maladies cardio-vasculaires ou de complications, et en particulier pour chaque participant de reconnaitre ses propres facteurs de risque et savoir comment agir afin de limiter ces risques.
  • La seconde séance, animée par la diététicienne, a pour but de faire connaitre les différents groupes d'aliments et de nutriments et d'adapter son alimentation à sa pathologie.
  • La troisième séance, animée par la kinésithérapeute, insiste sur l'importance de l'activité physique, et a pour but d'apprendre à adapter son effort à ses capacités physiques.
  • La dernière séance, animée par l'infirmier, se divise en deux parties. La première consiste à apprendre à identifier ses signes d'alerte, à exercer son auto-surveillance, la seconde à apprendre à connaitre et à gérer ses médicaments, et connaitre les principaux effets secondaires.

A l'issue de chaque session, un entretien individuel a lieu avec l'infirmier afin de voir si les objectifs fixés ont été atteints. Un compte rendu est ensuite adressé au médecin traitant.

Screen shot 05 26 15 at 04 31 pm